Qu’est-ce que le strabisme ?

197
Qu’est-ce que le strabisme ?

Une définition médicale du strabisme par le docteur Dr Thomas Balmitgère, spécialiste en ophtalmologie.

Le strabisme se caractérise par un défaut d’alignement et de coordination des yeux. Concrètement, ceux-ci “pointent” dans des directions différentes, l’axe de vision n’étant donc pas aligné : l’un des yeux est “dévié” vers l’intérieur, l’extérieur, le haut ou le bas, tandis que l’autre œil regarde devant lui. Dans le cas d’une vision normale, les deux yeux fixent une même cible en même temps.

Il s’agit d’une pathologie relativement fréquente dans la population générale puisqu’elle concerne 1 à 2,6% des personnes vivant en France et toutes les tranches d’âge. Le strabisme peut ainsi toucher une personne dès la naissance ou se manifester plus tard, lors de l’enfance ou à l’âge adulte.

Il existe différentes causes au strabisme chez l’enfant et chez l’adulte et différentes formes de strabismes.

·         Quand l’œil strabique est tourné vers l’intérieur, on parle de strabisme convergent.

·         Quand l’œil strabique est tourné vers l’extérieur, on parle de strabisme divergent.

·         Quand l’œil est tourné vers le haut ou vers les bas, on parle de strabisme vertical.

De même, les conséquences du strabisme sont variables. S’il apparaît dans la petite enfance, il peut entraîner une amblyopie d’un œil (parfois appelée “syndrome de l’œil paresseux”), qui est un défaut de développement de la vision de l’œil, lequel se retrouve le plus souvent dévié. S’il apparaît plus tardivement, le strabisme peut entraîner une vision double (appelée diplopie).

Notez-le :

·         L’amblyopie correspond à un défaut de développement de la vision d’un des yeux et, à terme, une mauvaise vision des reliefs. Ce défaut de développement visuel touche environ 2% des enfants.

·         La diplopie correspond à la perception visuelle double d’un objet unique.

Dans tous les cas, et dès l’apparition des premiers symptômes, il est impératif de consulter au plus vite un orthoptiste ou un ophtalmologiste. Le strabisme peut être traité et éventuellement opéré le cas échéant. Les spécialistes du centre d’ophtalmologie de la Colline à Lyon vous reçoivent pour traiter cette pathologie.

Dans la suite de ce dossier, découvrez plus en détails quelles sont les formes du strabisme et quelles solutions de traitement et de chirurgie existent chez l’enfant et l’adulte.

Précisions sur le strabisme convergent ou “œil qui louche”

Comme précisé plus haut, le strabisme convergent correspond à un œil qui « louche » vers l’intérieur. C’est la forme de strabisme la plus fréquente chez l’enfant. Il peut apparaître soit à la naissance – on parle alors de strabisme précoce ou d’ésotropie infantile – ou vers l’âge de 2-3 ans, et correspond souvent dans ce cas à un strabisme accommodatif (strabisme secondaire à un défaut visuel comme l’hypermétropie). Ce type de strabisme n’entraîne pas de diplopie mais il peut générer une amblyopie.

Le strabisme convergent peut également apparaître à l’âge adulte : dans ce cas, il est souvent lié à la paralysie d’un muscle oculomoteur (le muscle droit externe de l’œil). Cette situation nécessite de réaliser un bilan d’exploration pour en connaître la cause précise et suggérer une intervention adaptée.

Le strabisme divergent ou exotropie : l’œil qui “part vers l’extérieur”

Le strabisme divergent correspond à l’œil qui part vers l’extérieur. Il est moins fréquent que le précédent mais plus fréquent que le strabisme vertical. Il peut générer une amblyopie chez l’enfant et peut nécessiter la réalisation d’un bilan pour en connaître la cause. Chez l’adulte, il est souvent en rapport avec une paralysie d’un muscle oculo-oculomoteur (muscle droit interne) et nécessite également de réaliser un bilan d’exploration.

Traitement du strabisme chez l’enfant et l’adulte : rééducation et chirurgie

54321
(0 votes. Average 0 of 5)